L’importance du travail de recherche pour les graphismes de votre Jeu

2

Salut les créateurs de Jeux Vidéo !

Comme je vous l’ai expliqué dans mon dernier billet je n’ai pas pu publier autant d’articles que je l’aurai voulu la semaine dernière, du fait de mon déménagement. Mais tout rentre peu à peu dans l’ordre.

Voici donc un thème que je voulais aborder avec vous depuis longtemps : le travail préparatoire pour vos graphismes ! 

« Tu veux que je travaille avant de réaliser les graphismes de mon jeu Max ? What ? »

Et bien oui. Je sais que beaucoup d’entre vous, lorsqu’ils réalisent le design de leurs personnages, de leurs niveaux, le font à la one again (ou à l’arrach si vous préférez, mais habituez-vous à « à la one again », j’ai décidé que j’utiliserai beaucoup cette expression à partir de maintenant). Ce que j’entend par là c’est qu’il ne suffit pas de réaliser quelques concept arts (j’en parle dans mon Ebook Créer son premier jeu Vidéo : Par où commencer ?), quelques brouillons, puis passer au design qui sera directement intégré dans votre jeu.

Le Jeu Vidéo, bien qu’étant une représentation d’un monde imaginaire (VOTRE monde imaginaire, c’est pas beau ça ?), doit avoir une part de « réalité » afin que les joueurs puisse s’y identifier et aient envie de l’explorer. Beaucoup de créateurs débutants ignorent ce point, mais si vous voulez que votre jeu ait un univers attrayant et abouti, il doit s’appuyer sur des choses réelles.

Je m’explique :

Si vous désirez par exemple créer un personnage à l’allure d’oiseau humanoïde, comme les piafs dans Zelda par exemple, ce dernier doit avoir les caractéristiques d’un véritable oiseau ! Un bec, deux ailes, éventuellement des pattes, des plumes… Il faut donc réaliser des recherches sur les oiseaux avant de créer votre personnage. Voir à quoi ils ressemblent, déterminer à quel race votre personnage appartient, identifier des détails qui font que l’on assimile cet animal à un oiseau… Cela peut paraître évident dit comme ça mais de nombreux créateurs ne  font pas assez de recherches en amont, et réalisent leurs designs en se disant « Tant que je lui met un bec de toute façon… C’est un oiseau quoi ». Gardez bien en tête que plus les éléments de votre jeu seront identifiables à des choses qui existent dans le monde réel, et plus les joueurs pourront facilement s’y identifier et s’y attacher.

 

Piaf Zelda

Piaf de Zelda Breath Of the wild. On reconnaît très facilement ici un perroquet.

Piaf Breath of the wild

Un autre Piaf de Breath of the Wild. On reconnaît très facilement ici un Faisant du Viêt Nam… J’étale ma culture mais en fait pas du tout je n’y connais rien en oiseaux. Il ressemble fortement à Falco Lombardi de Starfox, qui lui est inspiré de cet oiseau. Voilà. Merci Wikipedia.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce travail de recherche est également réalisé par les équipes des films d’animation afin de concevoir leurs personnages (Pixar, Dreamworks, Disney…). Je vous conseille vivement d’aller voir des « making of » sur Youtube, il y en a pleins.

Cela est aussi vrai pour vos décors. Quelque soit le type de ces derniers, une petite recherche en amont permet d’ajouter un peu de réalisme et donnera à votre jeu l’image d’un travail complet et recherché. Attention, vous n’avez pas besoins non plus de réunir l’équivalent d’une encyclopédie sur un sujet avant de vous attaquer au design, mais le simple fait de vous appuyer sur quelques photos peut déjà être un plus.

Pour terminer je vais vous montrer le premier niveau d’un vieux jeu sur lequel j’avais travaillé il y a bien longtemps, où l’on incarnais un petit panda roux qui devait retrouver son chemin dans une foret de bambou. Je prends cet exemple car c’est la parfaite illustration de ce qu’il ne faut PAS faire. J’avais à l’époque décidé de réaliser les décors de mon niveau de tête, sans recherche. je me suis dis « Une forêt de bambou ok. Je met de l’herbe par terre, des bambous un peu partout et c’est bueno ». Le résultat vous allez le voir dans les screenshots et la vidéo (en cours d’upload) ci-dessous, est fade, peu réaliste, on ne s’y attache pas vraiment.

Red Panda 1Red Panda 2Red Panda 3Red Panda 4

Cette erreur m’a permis de comprendre l’importance du travail de recherche et, croyez moi, c’est aujourd’hui l’une de mes priorité lorsque je débute un projet !

Vous êtes prévenu, plus de One Again 😉

 

 

 

Share.

2 commentaires

  1. Un article très intéressant 🙂 Je trouve ça bien d’illustrer ça avec un projet que tu as fait, bonne preuve de recul et d’humilité 😉 Sinon l’avatar raton laveur avait du potentiel :3 je le trouve mignon mais on voit clairement le manque de travail dont tu parles. Du coup je vais parcourir ton jeu.

    • Merci pour ton commentaire 🙂

      J’aimais bien aussi le model du Panda Roux, car c’est un panda roux ! Comme quoi il manque encore quelques détails pour qu’on l’assimile parfaitement à cet animal. parfaite illustration de mon propos dans l’article 😉
      En tout cas il est toujours sur mon ordinateur dans un dossier bien au chaud.

      Je le réutiliserai peut être pour un futur projet en l’améliorant un peu !

Leave A Reply