Apprendre et progresser grâce aux Hyper Casual Games

1

Salut les créateurs !

Aujourd’hui on va parler d’un type de jeu bien particulier, et je vous expliquerai comment celui-ci peut vous aider à progresser dans la création de vos jeux vidéo.

Ceci est le format texte de la nouvelle vidéo de la chaîne Youtube. Pour visionner cette dernière, le lien se trouve à la fin de l’article ! 

Vous avez sûrement entendu parler ou vu passer ces dernières années sur les différents app stores ces petits jeux très à la mode sur nos smartphones : les hyper casual games. Ils ont commencé à émergé aux alentours des années 2010 (en réalité bien avant, puisque ces derniers sont des dérivés des casual games, qui étaient déjà présents sur les bornes d’arcade) et aujourd’hui ils prolifèrent : Flappy Bird, Piano Tile, Jetpack Joyride ou encore Agar.io qui a ouvert la voie à tout une floppée de clones en point .io basés sur la même mécanique de jeu.

Alors, un hyper casual game c’est quoi ?

On peut le définir comme un jeu très simple, qui comporte très souvent dans son gameplay une mécanique unique, et qui permet de réaliser des parties très rapides. Ces derniers présentent régulièrement également un style de design simple, nommé flat design. C’est pourquoi ce genre est extrêmement populaire sur smartphone. En effet le format mobile permet de par son accessibilité ainsi que son mode d’interaction avec le joueur, le tactile, de mettre en place ce type de mécanique simpliste.

Je suis sûr que vous êtes très nombreux dans les transports en commun ou dans une file d’attente à avoir déjà sorti votre smartphone pour faire une partie de 2 minutes sur 2048 ou Doodle Jump !

Pour résumer, un hyper casual game présente les caractéristiques suivantes :

  • mécanique(s) très simple(s) : 1 ou 2 maximum
  • parties très rapides, pas plus de quelques minutes
  • challenge croissant qui pousse à améliorer son score à chaque partie. (La plupart l’utilise comme technique de vente mais ce n’est pas le sujet).
  • Un design simple pour la plupart (flat design)

Comment les hyper casual games peuvent vous aider à progresser ?

Je dis souvent deux choses aux débutants qui veulent créer leurs propres jeux vidéo : commencer petit, et s’inspirer d’autres jeux voir même de s’entraîner à en reproduire certains. (Je ne parle pas de copier pour s’attribuer la gloire. Simplement qu’essayer de recréer par vous même les mécaniques d’un autre jeu vous permettra de monter en compétences) Et bien par rapport à tout ça, commencer par développer des hyper casual games (ou en reproduire) est une très bonne façon de s’améliorer. Comme on vient de le voir ce sont des jeux très simples, vous pourrez donc vous entrainer à travailler sur différents gameplays de manière plutôt rapide, avec un rendu final abouti. Bien évidemment, je vous en parle ici car on peut en faire avec Game Maker : pour Pc bien entendu, mais vous pouvez également en développer pour mobile si vous avez la possibilité d’investir pour l’extension Ios / Android (qui est assez chère, aux alentours de 300€).

C’est pourquoi je vous montrerai dans la prochaine vidéo (qui sera un tuto) comment créer un petit jeu très simple reprenant les codes des hyper casual games. Notre mascotte sera dans un chariot, et devra sauter par dessus des barils. Le joueur n’aura qu’à appuyer sur la touche espace pour contrôler le personnage.

Prochain Tuto

Ce que l’on va faire dans le prochain tuto de la chaîne !

Pour retrouver cet article en vidéo, cliquez simplement sur la vignette ci-dessous ! 🙂

Progresser grâce aux Hyper Casual Games

Partage cet article

Un commentaire

  1. TOUTAFAIT ! les jeux Hyper Casual Games c’est le meilleur moyen pour se faire la main quand on débute. Ne surtout pas partir sur un MMO RPG à monde ouvert pour son premier jeu. Personnellement, j’ai appris l’export sur plateformes mobiles (Android et iOS) avec Unity3D en reproduisant un clone de Flappy Bird en 2 jours. Très bon exercice à refaire sans hésiter !

    Après, si l’on veut publier et gagner de l’argent avec ce genre de jeu il vaut mieux passer par un éditeur spécialisé comme : Voodoo, Lion Studios, Ketchapps, etc. On fait un test sur 1000 joueurs pendant quelques jours pour voir le potentiel du jeu. Si les statistiques sont bonnes, le jeu est publié.

Reply To Benoit Cancel Reply