Réflexion : un bon concept fait-il un bon Jeu ? Quelques pistes d’amélioration pour No Man’s Sky.

1

No Man’s sky en a fait du chemin, depuis sa sortie à remous il y a maintenant presque un an, j’en avais d’ailleurs déjà parlé dans cet article.

Critiqué de toute part, il faut avouer que le jeu publié était bien loin de combler les attentes des fans, surement un poil trop excités après avoir visionner le trailer annonçant une expérience grandiose et dépaysante.

NMS a depuis fait du chemin, et on ne peut pas enlever aux développeurs le fait qu’ils aient vraiment persister à rendre leur création meilleure au fil des updates.

Comme cet article n’a pas pour but de retourner le couteau dans la plaie, je voulais plutôt m’attarder sur un sujet qui pourrait vous servir à vous, créateurs de jeux vidéo.

Je suis tombé récemment via Youtube sur quelques vidéos d’exploration de différentes planètes du jeu, et je n’ai pu m’empêcher de me demander :

« Pourquoi diable ce jeu n’est-il pas intéressant ? Il est pourtant magnifique, la génération procédurale de l’environnement est très abouti, mais la sauce ne prend pas. Avec un avis objectif, que pourrait on faire pour l’améliorer, qu’aurais dû faire les développeurs afin de rendre l’expérience de jeu plus immersive ? »

Je pense que c’est une réflexion intéressante, car elle nous amène à réfléchir sur le concept même du jeu. No Man’s Sky est l’exemple parfait qui prouve qu’un concept extraordinaire (visiter des millions de planètes toutes différentes, découvrir de nouvelles formes de vies) ne veut pas forcément dire que le jeu sera bon et que les gens prendront du plaisir à y jouer. Pourtant, tous les gens ayant assisté à son annonce se sont imaginés à la place de l’un des héros de Star Wars ou autre oeuvre cinématographique spatiale.

Selon moi :

  • Le jeu aurait nécessité une ligne scénaristique plus marquée, afin de laisser moins de liberté au joueur. Cette limitation de la liberté dans le gameplay est pour moi quelque chose de primordial dans tout jeu vidéo. Je vous en reparle dans les points suivants.

 

  • Toujours dans cette idée de rajouter au scénario un fil conducteur plus « dense », une piste d’amélioration pourrait être la création de certaines planètes « villes », remplies de PNJ intéractifs donnant des quêtes, tenant des boutiques et alimentant le background du jeu en donnant des détails sur les relations entre les différentes espèces intelligentes par exemple ( a l’instar des bases spatiales actuelles, mais en plus « vivant »). Cela permettrait notamment aux joueurs de se retrouver dans un endroit peuplé et très intéractif, avant de repartir pour leur quête solitaire à travers les galaxies.

 

  • J’en parlais dans mon point précédent :  » Des villes remplies de PNJ intéractifs donnant des quêtes, tenant des boutiques et alimentant le background du jeu en donnant des détails sur les relations entre les différentes espèces intelligentes« . Je pense personnellement que c’est un point très important et qui manque cruellement à NMS. Je trouve que les espèces intelligentes qu’on a l’occasion de rencontrer manque cruellement de « fond ». Ce sont des PNJ, et c’est tout. Cet aspect d’interconnexion et de relation entre différentes espèces a été parfaitement bien travaillé dans le jeu Galaxy on Fire 2 (Ios, PC et Mac, qui est un de mes préférés du genre). Dans ce jeu, on apprend grâce à différents dialogues les caractères et positions géopolitique des Vosk, des Terrans ou encore des Nivélians. Cela permet d’apporter une profondeur à l’univers du jeu, que je ne retrouve personnellement pas dans NMS.

 

  • Plutôt qu’un nombre de planètes quasi infini, il aurait peut être fallu limiter le nombre, à 1000 par exemple. Le concept d’arriver sur une toute nouvelle planète est grisant au début, mais au bout de la centième… On commence à se lasser ! De plus, atterrir à un endroit que personne n’a jamais vu auparavant renforce un sentiment bien particulier : la solitude. Personne n’est jamais venu ici, et personne ne viendra probablement jamais non plus. Or le concept même d’un tel type de jeu vidéo est de pouvoir évoluer dans un environnement influencé par les autres. Pour mieux comprendre, imaginez le film Star Wars à la sauce No Man’s Sky, où l’on suivrait les péripéties de Luke Skywalker… Seul. Totalement seul dans son X-Wing. Un peu triste non ? La beauté d’un univers comme Star Wars (ou Star Trek, ou encore Valerian parce que j’ai vu le film il y a deux semaines) vient justement du fait qu’il y a des interactions entre les différentes espèces, les différentes factions ! On sait que lorsque les protagonistes arrivent sur une nouvelle planète, ceux-ci vont y faire des rencontres, des échanges, vont faire avancer leur quête… Et c’est justement ça qui est excitant ! Je pense donc que dans le cas NMS, la faune locale de chaque planète ne suffit pas, il faudrait y ajouter d’autres protagonistes capable d’échanger avec le joueur, de lui proposer de réel défis. A cela s’ajoute ma remarque initiale, qui est que rien ne vaut le contact avec d’autres joueurs. Limiter le nombre de planètes à un chiffre raisonnable comme 1000 aurait permis de conserver une diversité immense d’environnements, mais également de faciliter les interactions.

Pour résumer, je pense que ce jeu serait bien plus intéressant avec un véritable scénario, prenant, une interconnexion entre les différentes planètes ou systèmes solaires, et une interaction accrues entre les joueurs.

Les développeurs ont préféré développer un jeu dit « contemplatif » ce qui n’était pas, à mon avis, la meilleure solution. On se rend compte grâce à ce jeu qu’un concept paraissant incroyable ne l’est pas forcément quand il s’agit d’expérience de jeu. Au final, et malgré la démocratisation des jeux « open world », je pense que les joueurs ont besoins d’avoir certaines « limites » fixées par le gameplay, car la liberté totale entraîne de facto de longues phases de « procrastination » a l’instar de Zelda Breath of the Wild et de son immense map (Je suis sur que je ne suis pas le seul à avoir passer 2h à jouer, tout ça pour au final ne rien faire de concret à part me promener, escalader des montagnes ou tuer des bokoblins…).

Point positif cependant : les développeurs de Hello Games possèdent désormais grâce à l’immense travail fourni un univers incroyable. En effet je propose une réflexion sur certains points d’amélioration, mais sachez que j’admire le travail réalisé et la technique développée pour la génération procédurale des mondes et des créatures (ce dernier point est particulièrement impressionnant). J’ai tenté modestement de reproduire cette technique et je suis bien loin d’y arriver !

Pour reprendre le parallèle avec Zelda Breath of The Wild, les développeurs ont créé un immense monde, qu’ils ont décidé de continuer de faire vivre grâce à différents DLC (le prochain sortira à Noël). Les devs de NMS pourraient s’inspirer de ce modèle et faire de leur jeu quelque chose de vraiment intéressant.

Peut être l’ont-il déjà prévu ? L’avenir nous le dira.

Alors les créateurs, qu’en pensez-vous ? je vous rappelle que ceci n’est que mon avis et qu’il n’engage que moi ! Je suis très intéressé de savoir ce que vous vous en pensez 🙂

 

Share.

Un commentaire

Leave A Reply